Jamiroquaï en concert © Samuel DUPLAIXWax Tailor en concert © Samuel DUPLAIX © Samuel DUPLAIXSamuel DUPLAIX
06 86 75 59 42
Photographe Spectacle
Par Didier Gualeni  5/10/09
2473 visites
Impression (PDF)

Livre photo récit, essai, journal, histoire illustrée

Diane Arbus

Diane Arbus

Violaine Binet s’attaque à un monument de la photographie en signant la troisième biographie consacrée à Diane Arbus. Il aura fallu attendre 14 ans après la fin tragique de la photographe, pour voir publier aux Etats Unis, le très documenté Diane Arbus de Patricia Bosworth. Largement salué en 1985 et qui fut réédité en 1995. Ce n’est qu’en 2007 que la traduction française sortira au Seuil. Son deuxième biographe est l’écrivain belge, Patrick Roegiers qui était aussi chroniqueur photo au Monde. Il a publié au Chêne, en 1987 : Diane Arbus ou le rêve du naufrage. Cet ouvrage a été également réédité près de 20 ans après chez Perrin, au moment où une grande exposition rétrospective était montée à Londres et à Barcelone, en concomitance avec la sortie du film de Steven Shainberg avec Nicole Kidman dans le rôle de la photographe. L’œuvre et la vie de Diane Arbus passionnent toujours autant. Il faut savoir que le sujet est délicat car la fille ainée de Diane, Doon, qui gère le fonds, qui s’occupe des droits de reproduction de ses photos et de la consultation des archives, refuse toute participation à une publication qui interpréterait les images de sa mère et donc toute contribution à ces biographies. Aussi ces trois livres ne comprennent pas de photos réalisées par Diane Arbus.

Issue d’une famille de la grande bourgeoisie newyorkaise Diane Arbus est devenue un mythe en ayant principalement photographié des travestis, des monstres de foire, des marginaux et des handicapés. Beaucoup de garçons sont sous le charme de cette jeune fille déterminée. A 14 ans Diane Nemerov sait avec qui elle se mariera, ce sera Allan Arbus de 5 ans son ainé. Contre l’avis et les manœuvres de ses parents elle arrivera à ses fins et l’épousera à l’âge de 18 ans. Le couple vivra confortablement de leur travail commun de photographe de mode pour la presse magazine. Mère de deux filles, Diane construit sa vie de famille avec passion et dévouement. A 38 ans elle réalise, avec le départ d’Allan pour une autre compagne, que tout ce qu’elle avait construit s’effondre. Le travail de photographe de studio ne lui a jamais véritablement plu, son besoin d’expression photographique est aux antipodes de ce qu’elle a réalisé durant sa jeunesse. Elle décide alors de suivre des cours de photographie et retiendra comme maître et confidente Lisette Model. Son travail interpelle toujours ses interlocuteurs mais ne lui permet pas de vivre paisiblement à l’abri des contraintes financières quotidiennes. En 1967, grâce à John Szarkowski, elle expose ses « freaks » (monstres) au MOMA, le Musée d’art moderne de New York, aux côtés de Lee Friedlander et Garry Winogrand. Si cette exposition fait beaucoup parler d’elle, les commandes se font attendre. Amante de longue date de Marvin Israel (ancien directeur artistique d’Harper’s Bazaar et peintre), à qui elle voue un véritable culte mais qui ne la ménage pas, Diane a des hauts et des bas. Sa vie sexuelle est chaotique, elle raconte à Walker Evans ses reportages dans des clubs échangistes. Elle donne des cours pour compléter ses revenus, elle multiplie les propositions de reportage mais en tant que femme, elle est payée deux fois mois que ses homologues masculins. Le 26 juillet 1971, elle se suicide dans son appartement de Westbeth en se tranchant les veines du poignet.

45 ans après, Violaine Binet a interviewé le jeune garçon grimaçant de Central Park avec une grenade en plastique à la main. Le gamin devenu adulte, qui figure sur cette image qui a fait le tour du monde, nous raconte le contexte de la prise de vue. La biographe nous livre aussi le témoignage de la jeune serveuse d’un camp de nudiste. Ces éléments nous apportent quelques éclairages nouveaux sur les images en question. Avec cet ouvrage on découvre aussi qu’en 1969 Diane Arbus ne savait pas développer les pellicules alors s’occupait personnellement du tirage de ses photos. En fait elle confiait cette tache depuis toujours à un assistant d’Allan. Bien que séparé depuis 10 ans avec son mari, elle conservait de bonnes relations avec lui, c’est le déménagement de ce dernier qui va obliger Diane à développer ses pellicules et à devenir autonome.

Cette nouvelle biographie intègre au récit des interviews datant de 2006 et 207 d’Allan Arbus qui a, à présent 91 ans, de Renee Nemerov Brown, Joel Meyerowitz, Peter Crookston, Robert Delpire, Ralph Gibson, Larry Fink, Eva Rubinstein… Ces témoignages, confirment ou rendent plus évident ce que l’on pouvait savoir de la vie de Daine Arbus. Violaine Binet s’attache à faire une description très détaillée des personnages qui se trouvent sur le chemin de Diane, comme John Szarkowski, Lisette Modele, Walker Evans, Marvin Israel. Pour le lecteur qui découvre cette époque et la vie de la photographe, ces éléments l’aideront sans conteste dans la compréhension du parcours de l’artiste. Pour les autres, on frôle parfois le hors sujet en s’attendant à toujours plus de révélation sur la vie de Diane Arbus. On soulignera le travail pointilleux et le style fluide de Violaine Binet qui nous retranscrit le fruit d’un énorme travail avec l’aisance d’un conteur. Elle nous révèle enfin, qu’il manque les pages des 26, 27 et 28 juillet de l’agenda où Diane notait tout. Qu’avait-elle écrit sur ces pages le jour de son suicide ? Qui a soigneusement découpé ces pages ? Marvin Israel (décédé en 1984), qui découvrit le corps de Diane le 28 juillet 1971 en fin de journée ? Doom sa fille ainée ? En vérité, il n’est pas nécessaire de le savoir, on s’en fait une idée après avoir refermé le livre de Violaine Binet qui nous a fait partager quelques moments de la vie de Diane Arbus.


Infos pratiques, notation et achat :

Diane Arbus
Violaine Binet
Broché : 285 pages
Editeur : Grasset & Fasquelle (16 septembre 2009)
Langue : Français
ISBN-10 : 224671091X
ISBN-13 : 978-2246710912
18.90 euros
 


En savoir plus sur :


Récemment dans cette rubrique :

Services web aux photographes : annuaires, actualités, référencement, hébergement


Acheter ce livre photo :


Chercher
un photographe
pro






Photographes
référencez-vous
ici

Veuillez mettre à jour le player Flash de votre navigateur



Trouver
un photographe
pro


Votre actualité ici


Choisir un
photographe
pro


Services web aux photographes : annuaires, actualités, référencement, hébergement



Photographes
exposez-vous
ici

< Retour accueilVous visitez le site Photosapiens.comRetour en haut ^   


Partagez cette page :

PHOTOSAPIENS SARL - 441 avenue Arclusaz - 73250 St-Pierre d'Albigny - E-mail - Tél : +33(0)4 79 85 02 48