Maël © Svend ANDERSENAlexandre © Svend ANDERSENDidi © Svend ANDERSENSvend ANDERSEN
06 87 35 84 07
Photographe Portrait
Communiqué
7847 visites
Impression (PDF)

Exposition photo

Généalogie du fantasme

Généalogie du fantasme

Anton Solomoukha expose à la Galerie AS et dédicace son livre "Généalogie du fantasme" paru aux Editions Artvalue.com

"Les fantasmagories numérisées" (conçu comme une parabole de condition humaine, comme un commentaire sur le rapport entre l’Art et le Mal),les séries de photos contre-narratives d’Anton Solomoukha se révèlent dans l’axe métaphorique au langage, franchement allégorique. Peintre et dessinateur, Anton s’est intéressé pendant des années aux compositions de mises en scènes, un genre qu’il a ennobli par ses séries de dessins et de tableaux souvent tragi-comiques, extrêmement élaborés.

Au début du XXIème siècle, quand il a lancé sa première série de photographies, personne ne s’y attendait. Son modèle (et héroïne) naturelle et naïve, perturbante et ambigüe lui à offert une obsédante image physique et émotionnelle. Les photos des premiers projets sont proches de la représentation rituelle. La scénographie est figée (solutions plastiques propre à l’art-témoin). Dans ses "mises en scènes", Anton force l’évidence du symbole. Il travaille sur le constat de la personnalité d’Irma, le modèle, attractive par sa ressemblance aux personnages "clichés", génériques d’iconographie de musées, une référence authentique du type féminin de la renaissance Allemande. La lumière contrastée, picturale, fusionne avec sa peau.

"Irma" n’est jamais grotesque, ni pathétique ou perverse. L’artiste construit autour d’elle une réalité à part, ses recherches sont presque dépassées par son "modèle numérisée". Hors du jeu commercial d’une avant-garde pervertie, hors fluctuation de la mode - l’œuvre d’Anton Solomoukha s’engage dans une dialectique (adultérée) d’allégorie poétique.

"Aberration esthétique", l’allégorie est constamment accusée de s’aventurer en zone interdite : l’art contemporain. L’antithèse de l’art, elle est apparue comme une réponse face à un sentiment de désespoir par rapport à l’esthétique, la philosophie, la morale. L’allégorie représente, en fait, l’espace entre le présent et un passé irrévocable.

Une enquête-miroir sur l’attitude moderne envers les sujets mythiques... Une attitude ni frivole ni stupide, en même temps qu’une méthode, l’allégorie manifeste le désir d’observer, revisiter les icônes esthétique de l’histoire, les réhabiliter, imposer son propre commentaire, sa propre interprétation artistique. En s’appropriant l’image, elle crée une sorte de palimpseste, son paradigme poétique. Toutes les catégories stylistiques d’allégories sont les métamorphoses, délibérément éclectique. Elles manient les moyens d’expression artistiques distincts.

Le photographe-peintre, pionniers de l’art-thérapie, du vampirisme humaniste, (aux expressions contemporaines du corps comme objet, comme produit, ou comme œuvre), Anton provoque, dérange. Par la sexualité, sujet détourné, concepts incorrects. Nous sommes d’accord de jouer le jeu car nous savons que les photos sont l’œuvre d’un peintre. Et la nature (modèle, sujet) se reflète dans le miroir de la peinture. L’étrange fascination exercée par l’imaginaire anatomique sur la poétique ! Nous sommes habitués à voir l’art moderne comme un assemblage de situations, d’emprunts, comme un scandale perpétuel.

L’art moderne bouleverse la hiérarchie des genres et des sujets établis, propose de prendre en compte les interférences, les convergences entre les uns et les autres. La création d’un nouveau mythe, ou la quête des images pour pâlir l’histoire de l’art dans la chair de la filiation. Si l’art provoque des passions, c’est presque toujours par des réactions politiques, religieuses, de puritanisme ou d’intolérance. Jamais, finalement par son contenu. Il symbolise l’ennemi à détruire. Et puis l’art, c’est aussi la médecine, la menuiserie et la pâtisserie. Après des décennies où la pratique de l’art a été dominée par certaines idées maîtresses comme la liberté d’expression ou la primauté de la forme, la période qu’on associe à la néo-postmodernité va ouvrir une ère nouvelle d’éclatement des structures artistiques et des écoles de pensée.

À la différence des échantillons d’images de plantes, d’insectes, de paysages, de reportages, des photos dites "alternative", les "mises en scènes", concentrent sur quelques centimètres carrés le commentaire sur la relation entre le corps et le mal, la formule de l’iconographie d’une intense beauté... Obsédé par son travail, Anton cultive la virtuosité d’une imagination mystérieuse et perverse, l’expressivité des matières picturales. Les mises en scènes montrent l’évidence de la genèse des sujets éternels, proposent les racines d’iconographie moderne, de langage, de technique.

 

C.M. & Y.A. 2005

 (c) Anton Solomoukha
© Anton Solomoukha

Mes image photographiques sont des synthèses, un simulacre du réel. Je définis ce qui est nécessaire, ce qui est important et ce qui ne l’est pas. Les idées se matérialisent, se cristallisent en une somme de structure visuelle. Par contre tout ce qui n’est pas nécessaire, car nocif, est souhaitable justement par dichotomie.

 

Anton Solomoukha

Le livre :

Anton Solomoukha "Généalogie du fantasme"
Editeur : Artvalue.com
Préface : Stéphane Levy-Kuenz
Textes : Alyn A.Avila, Bina Znamirovsky

Source : Galerie AS

<b></b><br />(c) Anton Solomoukha
© Anton Solomoukha
<b></b><br />(c) Anton Solomoukha
© Anton Solomoukha
<b></b><br />(c) Anton Solomoukha
© Anton Solomoukha

Informations pratiques :

Généalogie du fantasme
Du 13 juillet au 15 septembre
Galerie AS(Paris 15 eme)
Signature le 13 Juillet à partir de 18h00
 


En savoir plus sur :


Evénements à la une en ce moment :

Services web aux photographes : annuaires, actualités, référencement, hébergement


Agenda Expositions :
(actuellement 17)

Avr. 2014 Mois suivant
LunMarMerJeuVenSamDim
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
2829301234


NOUVEAU :

Prochains vernissages >>
Autres événements >>
Stages - Formations >>

Chercher
un photographe
pro






Photographes
référencez-vous
ici

Veuillez mettre à jour le player Flash de votre navigateur



Trouver
un photographe
pro


Votre actualité ici


Choisir un
photographe
pro


Services web aux photographes : annuaires, actualités, référencement, hébergement



Photographes
exposez-vous
ici

< Retour accueilVous visitez le site Photosapiens.comRetour en haut ^   


Partagez cette page :

PHOTOSAPIENS SARL - 441 avenue Arclusaz - 73250 St-Pierre d'Albigny - E-mail - Tél : +33(0)4 79 85 02 48