Réhabilitation de la Caserne de Bonne - Grenoble -Isère (F 38) © Jean-Marc BLACHE Réhabilitation éffectuée par la Société "Villes et Villages Créations"Chalet à Megève (F-74) © Jean-Marc BLACHEChalet Aldes - Megève (F-74) © Jean-Marc BLACHEJean-Marc BLACHE
06 80 22 23 09
Photographe Architecture
Par Didier Gualeni
9124 visites
Impression (PDF)

Exposition photo Paris (75)

Bartholdi

Bartholdi - Les bâtisseurs de la Liberté

Les bâtisseurs de la Liberté

L’idée d’ériger un monument commémorant l’Indépendance des Etats-Unis (4 juillet 1776) revient au juriste, académicien et professeur au collège de France, Edouard de Laboulaye. En tant que président de l’Union franco-américaine il lance en 1875 une souscription qui atteint en cinq ans la somme de 600 000 francs. Ce projet rencontre un écho favorable chez Auguste Bartholdi, sculpteur natif de Colmar. Patriote et républicain, il est révolté par l’annexion à la Prusse de l’Alsace et de la Lorraine depuis 1870. Dans ce contexte son besoin de célébrer la liberté et la démocratie se concrétise par la réalisation de "La Liberté éclairant le monde", statue monumentale qui sera placée à l’entrée de la rade de New York. Cette œuvre majeure va l’occuper pendant près de 15 ans. Les Américains se sont appropriés cette statue qui fait partie de leur patrimoine. Depuis 110 ans, elle est le symbole de leur pays. Aujourd’hui, avec plus de 4 millions de visiteurs par an, c’est un des monuments les plus visités au monde.

Conçue et fabriquée à Paris dans les ateliers Monduit et Bechet, la statue va être montée sur place en 1884. De ses 46 mètres de haut, elle surplombe les toits de la plaine Monceau et pour 50 centimes les Parisiens peuvent, comme Victor Hugo, en faire l’ascension. Démontée, elle va alors être transportée en chemin de fer jusqu’à Rouen pour être embarquée sur la frégate "l’Isère" qui lui fait traverser l’atlantique.

Cet immense jeu de construction est rangé dans plus de deux cent caisses et arrive le 21 mai 1885 à destination. Le socle qui doit l’accueillir sur l’île de Bedloe n’est pas terminé faute de moyens financiers du coté américain. Joseph Pulitzer, propriétaire du journal The world, lance alors un cri d’alarme et réussi à collecter les financements nécessaires pour que le socle soit achevé au printemps 1886. Le 28 octobre 1886 la statue est inaugurée au cours de cérémonies grandioses : 10 000 invitations ont été lancées, le socle et la statue atteignent une hauteur de 93 mètres. Cette prouesse technologique a été menée à bien, au départ par l’architecte Viollet de Duc qui décède en 1879 et qui est remplacé par Gustave Eiffel. Ce jeune ingénieur va imaginer une structure métallique sur laquelle vont être posées des plaques de cuivre, cette armature souple et légère permet à la statue de résister aux variations de température et au climat rigoureux de la rade de New York.

L’exposition montre les phases successives du projet :

- les différentes étapes du chantier de construction à Paris
- le montage dans les ateliers Monduit et Bechet, successeurs Gaget et Gauthier
- la collaboration avec l’architecte Viollet-le-Duc puis avec l’ingénieur Gustave Eiffel
- la découverte de l’île de Bedloe
- la recherche originale de financement par souscription à l’occasion notamment des Expositions universelles de Philadelphie et Paris en 1876 et 1878
- la traversée, le montage à New York
- l’inauguration

Cette exposition n’est pas exclusivement consacrée à la photographie, elle présente d’une façon générale cet ambitieux et monumental projet. La scénographie fait appel à des maquettes qui montrent le processus de construction, des éléments grandeur nature de la statue (oreille, index). Les cinquante photographies sont des tirages d’époque, don de madame Bartholdi, fait au musée en 1907, certaines ont fait l’objet d’agrandissements imposants sur toile afin d’habiller l’espace. Bartholdi en homme de communication, avait commandé à des photographes des reportages sur la construction de la statue afin de faire connaître le projet au plus grand nombre. On verra des photos notamment de Charles Marville et Pierre Petit et des images de photographes américains comme J.S Johnston et W.Irving, Edward L.wilson.

- Charles Marville (1816-1879). Ses premières images publiées vers 1851 représentent des paysages, il est connu pour avoir photographié des peintures et des monuments. « Photographe de la ville de Paris », il photographie dès 1862 les transformations de la capitale pendant les travaux du préfet Haussmann. Il suit aussi les restaurations réalisées par les architectes de l’époque comme Viollet-le-Duc et sera amené à photographier pour lui, la tête de la statue de la Liberté.

- Pierre Petit (1832-1909) devient en 1862 le « photographe de l’épiscopat français » et réalise ainsi plus de 25 000 portraits d’ecclésiastiques. À la même époque, il entame un gigantesque projet, une « Galerie des hommes du jour », composée de 1 500 portraits accompagnés de notices biographiques des personnalités faisant l’actualité des spectacles, de la culture ou de la vie politique. A l’occasion de l’Exposition universelle de Paris en 1878, il immortalise la tête de la statue de la Liberté. Il suit également l’évolution des travaux de Bartholdi pendant le montage parisien jusqu’à la cérémonie de donation de l’œuvre en 1884.

Les collections photographiques du Musée des arts et métiers (images et matériels) couvrent le XIXe siècle et abordent ponctuellement le XXe siècle. On dénombre, à ce jour, près de 14 000 images et 700 objets inventoriés (chambres et appareils, objectifs, obturateurs, accessoires...). Les collections ont été principalement constituées entre 1880 et 1930, par des dons et quelques dépôts, émanant de personnalités issues des milieux photographiques contemporains, à savoir des constructeurs, des savants, des inventeurs, des photographes et des vulgarisateurs. Le rôle de la Société française de Photographie est fondamental.
Des liens se tissent naturellement entre les deux institutions, notamment par l’intermédiaire d’Aimé Laussedat, directeur du Conservatoire National des Arts et métiers de 1881 à 1901. Un cycle de conférences est organisé. Ce rapprochement conduit à la création de salles d’exposition consacrées à la photographie et à la cinématographie en 1927. Les collections comportent des pièces fondamentales dans l’histoire de la photographie.

<b></b><br />© Didier Gualeni / Photosapiens
© Didier Gualeni / Photosapiens
<b>Auguste Bartholdi au pied de la Statue de la Liberté, le 4 juillet 1884. Anonyme, épreuve sur papier albuminé. </b><br />© Musée des arts et métiers - S. Pelly
Auguste Bartholdi au pied de la Statue de la Liberté, le 4 juillet 1884. Anonyme, épreuve sur papier albuminé.
© Musée des arts et métiers - S. Pelly
<b></b><br />© Didier Gualeni / Photosapiens
© Didier Gualeni / Photosapiens
<b>Auguste Bartholdi devant le moulage définitif en plâtre du bras gauche, vers 1883. Anonyme, épreuve sur papier albuminé. </b><br />© Musée des arts et métiers - S. Pelly
Auguste Bartholdi devant le moulage définitif en plâtre du bras gauche, vers 1883. Anonyme, épreuve sur papier albuminé.
© Musée des arts et métiers - S. Pelly
<b></b><br />© Didier Gualeni / Photosapiens
© Didier Gualeni / Photosapiens
<b>L'arrivée de la frégate l'Isère dans la rade de New York, vue depuis l'île de Bedloe, le 19 juin 1885. Folk, épreuve sur papier albuminé.</b><br />© Musée des arts et métiers - S. Pelly
L’arrivée de la frégate l’Isère dans la rade de New York, vue depuis l’île de Bedloe, le 19 juin 1885. Folk, épreuve sur papier albuminé.
© Musée des arts et métiers - S. Pelly
<b></b><br />© Didier Gualeni / Photosapiens
© Didier Gualeni / Photosapiens
<b>La Statue de la Liberté, vue en contre-plongée, 1886. Anonyme, imprimé.</b><br />© Musée des arts et métiers - S. Pelly
La Statue de la Liberté, vue en contre-plongée, 1886. Anonyme, imprimé.
© Musée des arts et métiers - S. Pelly
<b></b><br />© Didier Gualeni / Photosapiens
© Didier Gualeni / Photosapiens

Informations pratiques :

Bartholdi les bâtisseurs de la Liberté
Du 7 décembre 2004 au 6 mars 2005
Musée des Arts et Métiers (Paris 3ème)
 


En savoir plus sur :



D'autres événements sur :

  • Paris (75)
  • Île-de-France (Essonne, Hauts de Seine, Paris, Seine et Marne, Seine Saint Denis, Val de Marne, Val d’Oise, Yvelines)


Evénements à la une en ce moment :

Services web aux photographes : annuaires, actualités, référencement, hébergement


Agenda Expositions :
(actuellement 24)

Oct. 2014 Mois suivant
LunMarMerJeuVenSamDim
293012345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112


NOUVEAU :

Prochains vernissages >>
Autres événements >>
Stages - Formations >>

Chercher
un photographe
pro






Photographes
référencez-vous
ici

Veuillez mettre à jour le player Flash de votre navigateur



Trouver
un photographe
pro


Votre actualité ici


Choisir un
photographe
pro


Services web aux photographes : annuaires, actualités, référencement, hébergement



Photographes
exposez-vous
ici

< Retour accueilVous visitez le site Photosapiens.comRetour en haut ^   


Partagez cette page :

PHOTOSAPIENS SARL - 441 avenue Arclusaz - 73250 St-Pierre d'Albigny - E-mail - Tél : +33(0)4 79 85 02 48