Groupe AEF / Journée AEF "Développement Durable et Urbanisme" / 2012 © Xavier CURTATGroupe AEF / Colloque SNCF : Sécurité et prévention / Maison de la Mutualité / 2012 © Xavier CURTATGroupe AEF / Salon "Admission Post-Bac" / Grande Halle de la Villette / 2012 © Xavier CURTATXavier CURTAT
06 73 38 19 10
Photographe Evénementiel
Communiqué  27/11/08
2175 visites
Impression (PDF)

Prix - concours photo

Prix Pictet 1ère édition

Prix Pictet 1ère édition - Benoit Aquin Lauréat

Benoit Aquin Lauréat

Kofi Annan remet une importante récompense au lauréat du Prix Pictet, le photographe canadien, Benoit Aquin. .. Le Prix Pictet est le premier prix de photographie consacré à l’enjeu le plus crucial pour notre planète aujourd’hui : le défi du développement durable. .. Une nouvelle commande a dans ce cadre été attribuée à Munem Wassif pour témoigner de l’évolution d’un projet sur l’eau déployée par WaterAid au Bangladesh.

Kofi Annan, prix Nobel de la paix et ancien secrétaire général des Nations unies, a annoncé aujourd’hui, au Palais de Tokyo, à Paris, le nom du lauréat du premier Prix Pictet, le photographe canadien, Benoit Aquin, pour la série intitulée le « Dust Bowl » chinois. Le Prix Pictet, dont la récompense s’élève à environ 62 000 euros (CHF100 000), est le seul prix de photographie à avoir pour thème l’enjeu le plus crucial de notre époque : le défi du développement durable. Pour cette année inaugurale, le thème vital de l’eau a été retenu. Chaque année, le Prix Pictet abordera ainsi un aspect différent du développement durable, son but étant d’utiliser le medium de la photographie pour sensibiliser le grand public à un message d’une importance majeure.

Lors de son discours officiel, durant le dîner de cérémonie au Palais de Tokyo, à Paris, Kofi Annan a déclaré : Aujourd’hui, plus d’un milliard de personnes n’ont pas d’accès à l’eau potable et 2,5 milliards d’individus ne sont pas raccordés à des réseaux d’assainissement de base. Et c’est par l’eau, comme en témoignent les images de cette exposition, que nous voyons les premières conséquences dévastatrices de l’un des plus graves problèmes auxquels notre monde soit aujourd’hui confronté – celui du changement climatique…

…Et c’est mon souhait le plus cher que le Prix Pictet, le premier prix international de photographie consacré au développement durable, nous aide à mieux prendre conscience des changements qui affectent notre planète et de l’urgence à mettre en place des mesures préventives. Chaque artiste a abordé ces enjeux environnementaux et sociaux auxquels il fait face. Le résultat est un ensemble d’images puissamment évocatrices qui nous fait réaliser l’étendue de la menace à laquelle nous sommes confrontés et qui auront, nous l’espérons, la force d’inspirer les gouvernements, les entreprises – ainsi que chacun d’entre nous – à relever ce défi crucial et à contribuer aux changements qui nous permettront de conserver un monde où l’on puisse encore vivre.

 

Le Prix Pictet a été ouvert aux photographes uniquement par nomination et, pour cette première année, plus de 200 photographes originaires de 43 pays ont été invités à proposer des oeuvres. Dix-huit photographes (voir les biographies ci-dessous), parmi les plus prestigieux au monde, ont été sélectionnés en finale : Benoit Aquin, Edward Burtynsky, Jess Abad Colorado, Thomas Joshua Cooper, Sebastian Copeland, Christian Cravo, Lynn Davis, Reza Deghati, Susan Derges, Malcolm Hutcheson, Chris Jordan, Carl De Keyzer, David Maisel, Mary Mattingly, Robert Polidori, Roman Signer, Jules Spinatsch, Munem Wasif.

Francis Hodgson, responsable de la photographie auprès de Sotheby’s (Londres), a présidé le jury composé d’experts, dont l’artiste américain Richard Misrach, le réalisateur iranien Abbas Kiarostami, Régis Durand, critique d’art et commissaire d’expositions, Loa Haagen Pictet, consultante d’art auprès de Pictet & Cie, Leo Johnson, cofondateur de Sustainable Finance, et Peter Aspden, journaliste et critique d’art au Financial Times.

Francis Hodgson, revenant sur les motifs qui ont guidé le choix des juges, a expliqué qu’ils attendaient avant tout des artistes sélectionnés de savoir mettre l’excellence de leur talent au service d’un message d’urgence s’adressant à tous, avant d’ajouter :

Le jury a été très impressionné par le niveau de cette première édition du prix Pictet, les artistes sélectionnés ayant tous présenté des oeuvres d’une extrême qualité. Il a donc été très difficile de les départager mais il le fallait bien, et nous avons le plaisir d’annoncer que notre choix s’est porté sur Benoit Aquin. Sa superbe série sur ce phénomène de désertification chinois a, de l’opinion du jury, fait la différence d’« un millimètre de pellicule » si j’ose dire par rapport à ses concurrents, au demeurant tous excellents comme je viens de l’évoquer.

Nous sommes très heureux que cette première édition ait fixé la barre si haut car les futurs concurrents devront s’y tenir, et cela sera un gage de qualité pour les éditions à venir. Encore une fois toutes nos félicitations à Benoit Aquin pour ce magnifique travail.

 

Ivan Pictet, associé senior de Pictet & Cie a dit :Pictet & Cie veille sur le patrimoine d’une clientèle composée de familles et d’institutions depuis plus de deux cents ans. Plus récemment, nous avons cherché à adopter les principes de la durabilité chez Pictet en tant qu’entreprise, en réduisant les retombées environnementales et sociales de nos activités, mais aussi en sélectionnant avec soin nos contributions philanthropiques. Raison pour laquelle les associés de Pictet & Cie ont créé le Prix Pictet, un prix qui récompense les photographes dont les images fortes pourront contribuer à garder les enjeux du développement durable au centre des débats mondiaux.

 

L’exposition du Prix Pictet se tient du 30 octobre au 8 novembre au Palais de Tokyo, à Paris. Une sélection de travaux des photographes figurant en finale du Prix Pictet 2008 entamera une tournée internationale au Dubai International Finance Centre, du 9 au 27 novembre, et en janvier 2009 à Londres, avant le lancement du Prix 2009.

Attribution d’une commande pour documenter un projet sur l’eau déployé par WaterAid au Bangladesh

Ivan Pictet a également annoncé qu’une commande d’un montant d’environ 25 000 euros (CHF 40 000.-) sera octroyée à Munem Wasif, l’un des photographes finalistes du Prix Pictet, pour suivre le projet « Chittagong Hill Tracts » (le réseau des collines), déployé au Bangladesh par WaterAid, et qui bénéficie du soutien financier de Pictet & Cie.

Leo Johnson, membre du jury du Prix Pictet évoque les raisons du choix de Munem Wasif : Nous connaissons les faits. Nous connaissons les chiffres – la température augmente, ainsi que les inégalités face à la distribution de l’eau. Nous le savons et pourtant nous y sommes insensibles. L’objectif de ce prix est de combattre cette insensibilité et les travaux de Munem semblent être les plus à même de lutter contre cette insensibilité et de communiquer l’importance cruciale que des projets de développement durable comme celui-ci ont pour la vie de millions de gens à travers le monde.

 

Grisih Menon de WaterAid d’ajouter :Le projet Chittagong Hill Tracts est caractéristique de l’aide que WaterAid apporte aux plus pauvres des pauvres et des services vitaux indispensables procures aux communautés situées dans des zones difficiles d’accès. Le soutien financier que WaterAid reçoit du Prix Pictet contribuera à fournir un approvisionnement durable en eau potable, des services sanitaires et une éducation sur l’hygiène et la santé à quelques 2300 personnes.

 

L’évolution du projet Chittagong Hills Tract sera retracée sur le site du Prix Pictet à partir de fin novembre. Le Prix Pictet a récemment publié L’eau, un ouvrage réunissant les meilleures photographies des dix-huit photographes finalistes du Prix. L’eau est publié par TeNeues et distribué en librairie au prix de 50 euros.

Photographes finalistes :

- Edward Burtynsky (Etats-Unis, 1955) : (paysages transformés par les activités de l’homme)
- Jess Abad Colorado (Colombie, 1967) : (conséquences de la guerre sur l’environnement et la dévastation produite sur les extraordinaires habitats naturels de la Colombie)
- Thomas Joshua Cooper (Etats-Unis, 1946) : The World’s Edge – The Atlantic Basin Project
- Sebastian Copeland (Royaume Uni/France, 1964) : Antarctica
- Christian Cravo (Brésil/Danemark, 1974) : Waters of Hope
- Lynn Davis (Etats-Unis, 1945) : (historique de la fonte des icebergs issus du fjord glacé d’Ilulissat, au Groenland, entre 1988 et 2007)
- Reza Deghati (Iran, 1952) : (équilibre unissant les quatre éléments)
- Susan Derges (Royaume Uni, 1955) : Eden, The Observer and the Observed, Full Circle, River Bovey, Recycling Lucifers Fall et River Taw
- Malcolm Hutcheson (Royaume Uni, 1966) : Lahore’s Waste Water Problem
- Chris Jordan (Etats-Unis, 1963) : In Katrina’s Wake : Portraits of Loss from an Unnatural Disaster
- Carl de Keyzer (Belgique, 1958) : Moments Before the Flood
- David Maisel (Etats-Unis, 1961) : Black Maps
- Mary Mattingly (Etats-Unis, 1978) : Nomadographies, Time Has Fallen Asleep
- Robert Polidori (Canada, 1951) : After the Flood
- Roman Signer (Suisse, 1938) : sculptures en action
- Jules Spinatsch (Suisse, 1964) : Snow Management
- Munem Wasif (Bangladesh, 1983) : Climate Refugee of Bangladesh



En savoir plus sur :


Récemment dans cette rubrique :

Services web aux photographes : annuaires, actualités, référencement, hébergement


Evénements partenaires en rubrique Prix-Concours





Devenez partenaire



Autres articles Prix-Concours

Chercher
un photographe
pro






Photographes
référencez-vous
ici

Veuillez mettre à jour le player Flash de votre navigateur



Trouver
un photographe
pro


Votre actualité ici


Choisir un
photographe
pro


Services web aux photographes : annuaires, actualités, référencement, hébergement



Photographes
exposez-vous
ici

< Retour accueilVous visitez le site Photosapiens.comRetour en haut ^   


Partagez cette page :

PHOTOSAPIENS SARL - 441 avenue Arclusaz - 73250 St-Pierre d'Albigny - E-mail - Tél : +33(0)4 79 85 02 48